Bandeau-ame-soeur-peau-biomimetique-jonzac

Une formulation biomimétique


Les formules biomimétiques miment l’organisation en couches de la peau. Les soins et crèmes Eau thermale Jonzac®, certifiés bio et hypoallergéniques1, sont extrêmement compatibles avec la peau. Ce biomimétisme provient des formules aux actifs et émulsionnants lamellaires.

 

Quelle est l’organisation de la peau ?

C’est une structure très intelligente qui contient entre autres de l’eau et des lipides, alors qu’à priori l’eau et l’huile ne sont pas faits pour s’entendre ! Pourtant la peau a trouvé le moyen de les faire cohabiter, car ces deux éléments lui sont indispensables !

Les membranes des cellules cutanées sont principalement constituées de molécules appelées phospholipides.

Ces phospholipides possèdent une tête hydrophile, c’est-à-dire qui aime l’eau, et d’une longue queue lipophile, qui aime l’huile.

Dans les membranes des cellules, les phospholipides vont se placer tête bêche de manière à être proche de ce qu’ils aiment créant ainsi une bicouche lipidique. Cette structure en lamellaire est la forme la plus stable.

Ces structures lamellaires font cohabiter l’eau et l’huile grâce à la présence des phospholipides. C’est un système très intelligent mais dont l’équilibre est fragile.

Autre chose qui peut paraître surprenant voire contradictoire : pour maintenir l’eau dans la peau, la peau a besoin de gras, et donc de ses lipides épidermiques ! Il est donc essentiel pour elle de maintenir cette structure lamellaire.

 

Qu’est-ce qu’une structure lamellaire ?

Une structure lamellaire est une organisation en lamelles, en couches. C’est cette structure lamellaire qui constitue les membranes des cellules de la peau.

Pour bien comprendre l’importance des lipides des structures lamellaires, prenons un exemple.

Une personne qui se lave tous les jours avec un savon ou avec un gel douche bourré de sodium lauryl sulfate, agent lavant agressif. Sa peau va tous les jours être comme décapée. Les lipides épidermiques vont être éliminés. Il n’y aura plus de cohésion cellulaire donc l’eau ne sera plus correctement retenue par la peau. Elle va se dessécher. Pour rétablir son équilibre, la peau sèche va être conduite à produire des lipides rapidement, sauf que ce seront des lipides différents des lipides agressés. Il s’agira de lipides à courte chaîne, irritants pour la peau. En plus du phénomène de sécheresse cutanée, viendront alors s’ajouter des rougeurs d’irritations.

Il faut donc absolument privilégier des soins qui sont en affinité naturelle avec les phases lamellaires de la peau.

 

Quelles sont les définitions d’actifs biomimétiques et nature-identique ?

Les actifs biomimétiques vont mimer les mécanismes naturels de la peau.

Les actifs nature-identique (nature-like) sont des molécules naturellement présentes dans la peau.

Les produits Jonzac s’inspirent du fonctionnement naturel de la peau pour sélectionner ou créer des actifs bio-affinitaires.

Par exemple, l’acide hyaluronique naturel présent dans les formules Jonzac est un actif nature-identique car l’acide hyaluronique est naturellement présent dans la matrice du derme et dans les couches de l’épiderme. Il en est de même pour le L-PCA.

L’actif breveté F.P.D. est un actif biomimétique car il va mimer les mécanismes naturels de la peau.

 

En quoi les formules Jonzac sont-elles biomimétiques ?

TRIO-DE-LIPIDES-BIOMIMETIQUES

Pour réaliser une émulsion, il faut, comme dans la peau, pouvoir lier l’eau et l’huile.

En effet, une émulsion est une dispersion de gouttelettes d’huiles dans de l’eau.

Pour stabiliser ces deux éléments, nous utilisons des émulsionnants. Ce sont des molécules amphiphiles (qui aiment l’eau et l’huile) qui se placent à l’interface de l’eau et de l’huile.

A l’instar de l’organisation des membranes cellulaires, les émulsions Jonzac utilisent des émulsionnants tels que les lécithines ou encore les glucosides. Ces émulsionnants ont la capacité à former des structures lamellaires lorsqu’ils sont en présence d’eau et d’huile.

Les soins Jonzac miment l’organisation naturelle de la peau. Ils sont ainsi dermo-compatibles pour une osmose parfaite avec la peau. Ils agissent comme une seconde peau et permettent ainsi une bonne tolérance. Les actifs pénètrent mieux pour une meilleure efficacité des soins Jonzac.

Pour aller plus loin et pour parfaire ce biomimétisme, les soins Jonzac intègrent dans leur formulation l’actif breveté F.P.D.

 

Qu’est-ce que l’actif breveté F.P.D ?

brevet-biomimétisme-jonzac

L’eau thermale de Jonzac possède de multiples propriétés pour la peau. Pour qu’elle en bénéficie pleinement, encore faut-il qu’elle soit dans un environnement le plus favorable possible !

Pour cela, Eau thermale Jonzac® a développé un actif breveté F.P.D. qui préserve la richesse minérale de l’eau et potentialise ses propriétés.

L’eau thermale n’a en aucun cas été modifiée pour ne pas l’altérer, mais elle a été préservée dans une structure lamellaire unique. C’est-à-dire que l’eau thermale de Jonzac se retrouve incorporée entre des bicouches de phospholipides.

Cette structure s’inspire de la structure de la peau afin que l’eau thermale de Jonzac développe ses performances et son efficacité sur la peau.

Ainsi l’actif breveté F.P.D, après avoir formé un film imprégné d’eau à la surface de la peau, pénètre en profondeur dans les différentes couches de l’épiderme et libère progressivement l’eau emmagasinée dans la structure lamellaire pour une efficacité maximale.

Cette affinité naturelle augmente le taux d’hydratation de la peau.

Pourquoi F.P.D. ?

  • F pour Formation d’un film de réserve en eau à la surface de la peau.
  • P pour Pénétration profonde dans les couches cutanées3 et Préservation de l’intégrité de l’eau thermale de Jonzac.
  • D pour Diffusion progressive dans les tissus3.

Qu’est-ce qu’un émulsionnant-hydratant ?

Les formules Eau thermale Jonzac® intègrent des émulsionnants-actifs.

En plus de simplement créer une émulsion c’est-à-dire une dispersion de phase huileuse dans une phase aqueuse, ces émulsionnants forment également des phases lamellaires dans la phase aqueuse.

De véritables réservoirs d’eau biomimétiques sont ainsi créés. Au contact de la peau, les réservoirs d’eau assurent un relargage progressif de l’eau dans le temps. Une hydratation4 longue durée est ainsi assurée.

 

Biomimétisme : définition par Christine Lafforgue, Dermo-pharmacologue, Faculté de pharmacie Université Paris Sud.

Comment expliquez-vous les structures lamellaires ?

christine-lafforgue-biomimetisme-jonzac

Les membranes des cellules de la peau sont elles-mêmes organisées en structures lamellaires.

L’eau, pour être bien piégée dans la peau, doit être protégée par des systèmes plus gras. Ainsi la peau est une superposition de couches d’eau et de gras. Visuellement ; il faut vous imaginer un sandwich avec différentes couches, les structures lamellaires !

Lorsque les structures lamellaires sont perturbées, cela peut provoquer des troubles de l’hydratation, des états de sécheresse et/ou d’irritations.

L’équilibre est précaire et peut rapidement être déstabilisé par le milieu extérieur et aussi par l’application de cosmétiques peu adaptés.

La formulation Jonzac est biomimétique car la crème Jonzac est déjà en structures lamellaires.

Avec la même organisation que la peau, on obtient une hyper-compatibilité et un mimétisme parfait !

1 Formulé et testé pour minimiser les risques de réactions allergiques. – 2 Extrait sec à 180 °C – 3 Au niveau de l’épiderme. – 4 Hydratation des couches supérieures de l’épiderme